Le canal Seine-Nord Europe boucle son plan de financement
Publié le 2016-11-30
4,5 milliards d'euros. C'est ce que devrait coûter les travaux de réalisation du canal Seine-Nord Europe. Contrairement à l'idée de partenariat public-privé qui prévalait au départ, le projet sera porté par une société publique, pilotée par Voies Navigables de France (VNF). Le financement proviendrait majoritairement de l'Union Européenne (1,8 milliards d'euros), de l'État et des collectivités (1 milliard d'euros chacun). Le solde, soit 700 millions d'euros, proviendra d'un emprunt.

Le calendrier communiqué prévoit un début des travaux au premier semestre 2017, pour une livraison en 2023-2024. Malgré l'optimisme affiché, il convient toutefois de rester au conditionnel, tant ce projet aura été reporté. Déclaré d'utilité publique en 2008 et inscrit au schéma national d'infrastructures de transport, ses difficultés de financement ont fortement retardé sa réalisation, initialement prévue pour 2012.

Ce chantier pharaonique doit relier le bassin de la Seine, via l'Oise, avec le réseau de voies navigables du Nord de la France pour les embarcations de grand gabarit (> 4000 tonnes). Plus qu'un projet franco-français, le canal mettra en relation les immenses ports de la Mer du Nord (Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Zeebugge, dits "ARAZ") avec le non moins immense bassin de consommation du bassin parisien. Les impacts économiques sont donc considérables sur ces deux régions, mais également sur les ports normands, jusqu'ici la porte d'entrée maritime privilégiée de la capitale.


source : vnf.fr

Pour les plus curieux, il est possible de visualiser les détails du trajet via l'application cartographique en ligne de VNF