Une réponse adaptée aux enjeux planétaires :

+ Pollutions et Réchauffement climatique

Le réchauffement climatique est aujourd'hui une réalité. On l'estime pour l'instant à quelques dixièmes de degrés, mais les conséquences pourraient s'amplifier et être dramatiques pour la faune et la flore.


Source : wikipedia.fr

Parmi les facteurs responsables, les émissions de CO2 occupent une place importante, du fait notamment des transports, qui comptent en France pour 45% du CO2 rejeté dans l'atmosphère, et 17% sont directement imputables au transport de marchandises.


Source : ademe.fr

L'hégémonie du camion explique en grande partie le fait que le transport de marchandises représente une part conséquente des émissions de CO2.

+ Une réponse à la fin du pétrole

Depuis les crises pétrolières des années 70, le prix du pétrole a continué de peser sur l'économie des pays industrialisés. La facture énergétique de la France est en grande partie responsable du déficit de la balance commerciale. De plus, la fin annoncée des réserves met en péril notre système productif, tandis que l'or noir représente un moyen de pression conséquent pour les pays producteurs à l'encontre des pays consommateurs, comme la France.

Le transport fluvial, en permettant de massifier les flux (c'est à dire de transporter davantage de marchandises en une seule fois), permet de réduire la facture, et donc de se libérer en partie de la dépendance au pétrole.


Source : kairos-peniche.com

+ Répondre aux attentes des consommateurs

Parallèlement, les consommateurs, c'est à dire les destinataires finaux des marchandises, qui financent indirectement l'ensemble des filières économiques, tendent à favoriser différentes formes de consommation. Parmi celles-ci, ont peut citer le commerce équitable, mais également l'achat éco-responsable. Pour les acheteurs, en effet, l'origine du produit, et les émissions de CO2 nécessaires à sa production et à son acheminement pèsent dans ses choix. Le transport fluvial de marchandises représente donc une réponse possible à leurs attentes.


Source : kairos-peniche.com

Mais les comportements des consommateurs ne vont pas toujours dans le sens d’une économie des ressources. Ainsi, la volatilité de la demande oblige les entreprises à plus de réactivité, et donc à des transports plus rapides.